Je vous en parlais dans mon tout premier article, la toute première étape de ma transformation fut le déclic ou plutôt un ensemble de déclics qui m’ont fait comprendre que je pouvais tenter quelque chose et que rien n’est définitif même quand il s’agit de son propre corps.

Le constat

Mon premier déclic, je ne vais pas m’en cacher, le physique. Malgré une grosse année de rugby et le fait que j’estimais manger pas trop mal, les quelques photos que je voyais de moi ne me faisaient pas rêver : une bonne bedaine, des grosses joues, un double menton, bref, pas vraiment un physique qui me plaisait. Et effectivement sportivement bien que j’en faisais entre 2 et 4 fois par semaine ce n’était pas suffisant par rapport à mes objectifs et il y avait clairement la place pour rajouter une séance de musculation et une séance de footing. Il y avait aussi clairement la place pour réajuster l’alimentation via quelques “quick-wins”.

L’exemple

Mon deuxième déclic, l’exemple d’un pote. Et c’est certainement pour cela que j’écris aujourd’hui dans l’espoir de provoquer ce déclic chez ceux qui en cherchent un. Ce pote en question avait un objectif très précis qui était de rentrer dans la marine en tant que pilote de chasse. Pour cela il lui fallait être au top physiquement alors il s’est concocté un programme et a perdu plus de 25 kg ! Lui aussi est rugbyman, lui aussi 1ère ligne. Je voyais ses stories sur Instagram quand il allait courir et je voyais ses temps petit à petit descendre. Hyper motivant et inspirant ! Merci Romain :).

Le cercle vertueux

Mon troisième déclic, les bienfaits d’un petit footing ! J’y reviendrai sur l’article dédié mais clairement c’est un phénomène qui s’autoentretient, plus j’y allais, plus j’avais envie d’y aller, mieux je me sentais et plus j’avais envie de manger sain. Le cercle vertueux parfait.

Finalement le déclic, c’est réaliser que tout est possible et se donner les moyens pour le faire.

Quand j’analyse tout ça avec le recul, je me dis que ce n’était pas si difficile et qu’il suffisait de se lancer. Je dirai que le plus embêtant c’était de préparer un sac en plus tous les jours et la multiplication des lessives !

Et toi ?

Cherchons maintenant ensemble ce qui pourrait être ton déclic en répondant à ces questions :

  • Fais-tu régulièrement du sport dans la semaine ?
  • Estimes-tu bien manger ?
  • Prépares-tu tes repas ?
  • Manges-tu beaucoup de fruits, de légumes, de protéines ?
  • Connais-tu à peu près le nombre de kilocalories que tu ingères par jour ?
  • Connais-tu quelqu’un autour de toi qui a perdu du poids ? Ou bien qui s’est beaucoup musclé ? Sais-tu ce qu’il a mis en place ?
  • Aimes-tu faire une activité physique en particulier ?
  • Serais-tu prêt à faire un footing tous les deux jours à ton rythme ?
  • Te couches-tu à des horaires différentes tous les jours ?

Si tu as répondu non à au moins 3 questions, un déclic peut très vite se provoquer ! On peut en parler si tu le souhaites ;).

C’est tout pour cette semaine ! Je vous dis à la semaine prochaine où je vous parlerai des programmes de course que j’ai mis en place et comment je les maintiens aujourd’hui.

N’hésitez pas à me faire vos retours en commentaires, à partager mon blog autour d’entre vous ou à me demander quelques conseils !

 

Ma story de déclic sur insta !